Ce matériel domestique commun pourrait révolutionner l’informatique et le stockage de données

0
17

Un matériau bon marché et non toxique, que l’on trouve couramment dans la peinture domestique, pourrait être la clé de l’un des plus gros problèmes de l’apprentissage automatique. Un nouvel article scientifique publié par une équipe de Sandia National Laboratories, aux côtés de collaborateurs de l’Université du Michigan, a découvert que l’oxyde de titane, souvent présent dans les peintures et les vernis, pouvait considérablement améliorer l’efficacité énergétique des puces informatiques.

En chauffant une puce d’ordinateur recouverte d’oxyde de titane au-dessus de 150 degrés Celsius, il est possible d’éliminer certaines des molécules d’oxygène, créant ce que l’on appelle des lacunes d’oxygène. Cela rend le matériau électriquement conducteur et, par conséquent, capable de stocker des informations.

Les offres de produits Hi-tech en rapport avec cet article

Laisser un commentaire