Facebook a mal identifié des milliers de publicités politiques : étude

0
20
  • Kobe a du mal à tremper le tapis, décoration d'étude, décoration de chambre, décoration de bureau, facile à nettoyer, résistant à l'usure, léger et l
    soldes livraison gratuite Variété de styles
  • Institut d'études politiques 1973-1974 - Collectif - Livre
    Occasion - Bon Etat - Jauni - Université d'Aix-Marseille - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.

Crédit : Unsplash/CC0 Domaine public

Facebook a mal identifié des dizaines de milliers de publicités signalées dans le cadre de sa politique en matière de publicités politiques, selon une étude publiée jeudi, qui a averti que l’échec pourrait conduire à une manipulation politique.

Des chercheurs de l’université belge KU Leuven et de l’université de New York ont ​​examiné 33,8 millions de publicités Facebook diffusées sur le site de médias sociaux entre juillet 2020 et février 2021.

“Il s’agit de la première étude connue à quantifier les performances du système d’application des politiques de publicité politique de Facebook à une échelle large et représentative”, a déclaré l’équipe dans un résumé de ses conclusions.

Facebook impose des conditions plus strictes sur les publicités payantes qui concernent « des problèmes sociaux, des élections ou de la politique », y compris les publications qui font la promotion de candidats particuliers.

Les publicités étiquetées comme politiques apparaissent sur le site avec une clause de non-responsabilité qui explique qui les a payées. Les publicités jugées politiques, alors qu’elles n’ont pas été déclarées comme telles, sont retirées.

Mais les chercheurs ont découvert que dans 189 000 cas, lorsque Facebook examinait une publicité pour vérifier si elle devait ou non être traitée comme politique, elle était fausse dans 83 % des cas.

Il s’agit notamment de 117 000 cas où le système de détection de Facebook n’a pas réussi à signaler des publicités qui auraient dû être traitées comme politiques, et 40 000 publicités qui ont été signalées par erreur comme politiques alors qu’elles ne l’étaient pas.

Les chercheurs ont noté que l’application de la politique par Facebook repose fortement sur la détection de mots-clés dans les publicités dans le cadre d’un système automatisé, bien que le personnel joue également un rôle dans la modération du contenu.

La période étudiée comprenait des élections dans deux grands marchés Facebook, les États-Unis et le Brésil, et les chercheurs ont averti qu’un mauvais étiquetage des publicités créait des opportunités de manipulation.

“Lorsque Facebook ne parvient pas à identifier les annonceurs qui ne déclarent pas correctement leurs publicités comme politiques, ceux qui sont malveillants peuvent diffuser de la désinformation”, ont-ils averti.

“Les utilisateurs qui voient des publicités sans avertissement politique peuvent ne pas savoir que leur intention est de les influencer”, ont-ils ajouté.

L’équipe a noté que le géant américain des médias sociaux a raté une proportion plus élevée de publicités politiques non déclarées en dehors des États-Unis.

“La plate-forme a eu le pire record en Malaisie, où elle a raté jusqu’à 45% des publicités de pages ou d’annonceurs manifestement politiques”, a déclaré le résumé de la recherche.

“En Macédoine, en Argentine, en Turquie, au Portugal, en France et en Serbie, Facebook a raté jusqu’à une publicité sur quatre de ces pages, qui étaient parrainées par des candidats ou des partis.”

L’étude fait suite aux critiques de Facebook suite à un récent scandale de lanceurs d’alerte, notamment des accusations selon lesquelles la capacité du site à réprimer les discours de haine et la désinformation fait gravement défaut en dehors de l’Occident.

Aux États-Unis, Facebook a instauré un moratoire sur les publicités politiques autour de l’élection présidentielle de 2020, à la suite d’une profonde controverse sur le rôle de la plateforme avant l’élection de Donald Trump en 2016.

Facebook a néanmoins autorisé la diffusion de plus de 70 000 publicités politiques pendant le moratoire de 2020, ont découvert les chercheurs.

L’AFP a contacté Facebook pour demander un commentaire sur l’étude.


Facebook reprend les publicités politiques et rejoint Google


© 2021 AFP

Citation: Facebook a mal identifié des milliers de publicités politiques : étude (2021, 9 décembre) récupérée le 9 décembre 2021 sur https://techxplore.com/news/2021-12-facebook-misidentified-thousands-physical-ads.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.


Les offres de produits Hi-tech en rapport avec cet article

  • Le désir politique de dieu. Etude sur les montagnes de l'état et du droit leçons vii - Pierre Legendre - Livre
    Occasion - Etat Correct - Fayard GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Etudes historiques politiques et littéraires sur les juifs d'Espagne - José Amador De Los Rios - Livre
    Occasion - Très Bon Etat - Hachette BNF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.

Laisser un commentaire