Facebook dit avoir supprimé plus de 7 millions de contenus COVID-19 “ nocifs '' au cours du trimestre

0
13

Crédit: Unsplash / CC0 Public Domain

Facebook affirme avoir supprimé plus de 7 millions de publications trompeuses ou "nuisibles" liées au COVID-19 de son réseau social et d'Instagram appartenant à la société au deuxième trimestre.

La société a cité des exemples d'articles qui poussaient à «de fausses mesures préventives ou des remèdes exagérés que le CDC et d'autres experts de la santé nous disent dangereux».

Il a également appliqué des étiquettes d'avertissement sur environ 98 millions d'informations erronées sur le COVID-19 sur Facebook, a déclaré la société.

Facebook publie des mises à jour de son rapport sur l'application des normes communautaires chaque trimestre.

Facebook a admis que le COVID-19 avait entravé les efforts de la société en matière de désinformation d'avril à juin.

L'envoi de ses modérateurs de contenu au travail à domicile en mars au milieu de la pandémie a conduit l'entreprise à supprimer du contenu moins nocif de Facebook et Instagram concernant le suicide, l'automutilation, la nudité infantile et l'exploitation sexuelle.

La pandémie COVID-19 a affecté la capacité de Facebook à supprimer les contenus nuisibles et interdits de ses plates-formes, a déclaré la société parce que les gens à la maison étaient mal à l'aise de regarder des images dérangeantes avec leurs familles.

«Le rapport d'aujourd'hui montre l'impact du COVID-19 sur la modération de notre contenu et démontre que, même si notre technologie d'identification et de suppression des contenus violant s'améliore, il y aura toujours des domaines dans lesquels nous comptons sur les gens pour examiner le contenu et former notre technologie, "Guy Rosen, vice-président de l'intégrité de Facebook, a écrit dans un article de blog.

La société a déclaré mardi qu'elle avait depuis ramené de nombreux examinateurs au travail en ligne depuis leur domicile et, "là où c'est sûr", un plus petit nombre dans les bureaux.

"Nous voulons nous assurer qu'il est examiné dans un environnement plus contrôlé et c'est pourquoi nous avons commencé à ramener un petit nombre d'examinateurs là où il est en sécurité au bureau", a déclaré Rosen.

Rosen a ajouté que les améliorations apportées à sa technologie lui permettaient de prendre des mesures sur plus de contenu dans certains domaines et d'augmenter le taux de détection proactive dans d'autres.

"Notre taux de détection proactive des discours de haine sur Facebook a augmenté de 6 points, passant de 89% à 95%. À son tour, la quantité de contenu sur laquelle nous avons agi est passée de 9,6 millions au T1 à 22,5 millions au T2."

La semaine dernière, Facebook a retiré un message de la page personnelle du président Trump d'une interview de Fox News dans laquelle il disait que les enfants sont «presque immunisés» contre le COVID-19.

C'était la première fois que Facebook supprimait un message du président pour violation de sa politique sur la désinformation COVID-19.

La société se penche sur une avalanche de discours de haine de tous types sur ses réseaux, a déclaré qu'elle mettait à jour ses politiques pour "rendre compte plus spécifiquement" de certains types de discours de haine implicites, "comme le contenu représentant un visage noir ou les stéréotypes sur les Juifs contrôlant Depuis octobre 2019, nous avons procédé à 14 perturbations stratégiques du réseau pour supprimer 23 organisations interdites différentes, dont plus de la moitié soutenaient la suprématie blanche. "

Fin juin, Facebook a supprimé un réseau de comptes, groupes et pages sur Facebook et Instagram liés au mouvement anti-gouvernemental «boogaloo» qui encourage la violence aux États-Unis.

Le géant des médias sociaux a également désigné boogaloo comme une organisation dangereuse, lui donnant la même classification que les groupes terroristes et haineux.


Facebook rapporte des progrès dans la lutte contre les discours de haine


© 2020 États-Unis aujourd'hui
Distribué par Tribune Content Agency, LLC.

Citation:
Facebook dit avoir supprimé plus de 7 millions de contenus COVID-19 “ nocifs '' au cours du trimestre (12 août 2020)
récupéré le 12 août 2020
depuis https://techxplore.com/news/2020-08-facebook-million-pieces-covid-content.html

Ce document est soumis au droit d'auteur. En dehors de toute utilisation équitable à des fins d'étude ou de recherche privées, aucune
une partie peut être reproduite sans autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.

Les offres de produits Hi-tech en rapport avec cet article

Laisser un commentaire