Garder le monde connecté, sans sacrifier la confidentialité

0
25
  • Maisons du Monde Banquette convertible 1 place en velours gris anthracite
    Douce et chaleureuse, la banquette convertible 1 place en velours gris anthracite NIA s'imposera sans difficulté dans votre intérieur. La sobriété de son design rejoindra votre coin lecture ou complètera votre canapé. Cette banquette en velours vous offrira toute sa praticité le soir venu, lorsque vous voudrez garder un proche à dormir. Grâce à la fonction convertible de cette banquette, vos convives profiteront d'un couchage épais de 12 cm. De la douceur jusqu'au bout de la nuit !
  • Maisons du Monde Lit cabane enfant en épicéa 90x190
    Ludique et attractif, le lit cabane enfant en épicéa 90x190 MIMIZAN plaira à votre enfant ! Sa finition brute écologique et sans vernis vous offrira la possibilité de le personnaliser ou de le garder tel quel. Peint aux couleurs de la chambre et agrémenté de guirlandes et suspensions du même style, ce lit cabane fabriqué en Europe sera du plus bel effet ! Grâce à un sommier à hauteur réglable, le lit pourra être placé soit au ras du sol pour favoriser l'autonomie de l'enfant, soit plus haut sur pieds pour vous permettre une utilisation plus classique avec le tiroir de lit vendu séparément. Votre bout de chou va adorer son coin sommeil !

Crédit : Unsplash/CC0 Domaine public

Les téléphones intelligents, les véhicules, les thermostats, les moniteurs de fitness et d’autres appareils connectés à Internet ont rendu notre vie beaucoup plus pratique, mais la quantité de données personnelles qu’ils téléchargent dans le cloud a suscité des inquiétudes quant à la confidentialité. De plus, le téléchargement de quantités toujours croissantes de données est coûteux et prend du temps.

Une équipe multi-universitaire dirigée par le professeur assistant en ingénierie et opérations industrielles de l’Université du Michigan, Raed Al Kontar, envisage un nouveau type d’infrastructure d’appareils connectés. Appelé Internet des objets fédérés, il pourrait faire plus pour ses utilisateurs tout en réduisant considérablement la quantité de données partagées. L’article, publié en Accès IEEE, s’intitule “L’Internet des objets fédérés (IoFT)”.

Nous nous sommes récemment entretenus avec Kontar pour en savoir plus sur sa vision.

Pourquoi avons-nous besoin d’un nouveau modèle pour les appareils connectés ?

L’énorme quantité de données produites par les appareils d’aujourd’hui commence à submerger l’ancien Internet des objets basé sur le cloud. De plus, il faut que les décisions soient prises de plus en plus rapidement. Dans une voiture autonome, par exemple, il n’y a souvent pas le temps de télécharger des données dans le cloud et d’attendre qu’elles soient traitées et renvoyées avant d’agir.

Dans le même temps, les objets connectés à la périphérie de l’Internet des Objets sont devenus de plus en plus puissants. Les téléphones portables phares d’aujourd’hui, par exemple, sont plus puissants que de nombreux ordinateurs portables, et Tesla s’est vanté que l’ordinateur qui exécute son système de pilote automatique est aussi puissant que 150 MacBook Pro.

Nous envisageons un nouveau modèle qui tire parti de cette puissance et effectue davantage de traitement de données et de prise de décision sur les appareils périphériques plutôt que sur des serveurs basés sur le cloud. Le serveur agirait davantage comme un coordinateur, agrégeant les principales conclusions des périphériques périphériques et permettant au réseau dans son ensemble d’en tirer des leçons.






Crédit : Université du Michigan

Quels sont les avantages de l’IoFT décrits dans votre article ?

Il existe de nombreux avantages potentiels, mais le plus important du point de vue du consommateur est peut-être qu’il permet à vos appareils d’avoir une plus grande fonctionnalité tout en partageant beaucoup moins de données. Par exemple, au lieu que votre téléphone portable télécharge tous les détails de votre activité quotidienne sur le cloud pour traitement, il pourrait traiter les données localement et partager uniquement les résultats. C’est une grande amélioration du point de vue de la confidentialité.

Il existe également des avantages pour les entreprises et autres entités qui, aujourd’hui, dépendent fortement du cloud. Par exemple, les réglementations sur la confidentialité rendent très difficile pour les hôpitaux de partager des données et de travailler ensemble pour développer de nouvelles innovations. Mais dans un Internet des objets fédérés, les hôpitaux pourraient collaborer de manière plus sophistiquée, en partageant les principales découvertes sans avoir besoin de publier les données brutes de chaque patient. Il existe également des avantages en termes de coûts liés à la réduction de la transmission de données et à la réduction de la charge informatique sur les serveurs basés sur le cloud.

De plus, un système où davantage de décisions sont prises par des périphériques informatiques de pointe peut être beaucoup plus rapide et plus résistant qu’un système où tout le traitement est effectué à distance. Cela deviendra de plus en plus important à mesure que nos véhicules et autres infrastructures comme les réseaux électriques deviendront plus intelligents et plus dépendants de l’informatique.

Y a-t-il des entreprises technologiques, ou d’autres, qui le font déjà ?

Google utilise ce modèle dans certaines de ses applications mobiles et Microsoft a commencé à emboîter le pas. Mais vraiment, l’idée n’en est qu’à ses balbutiements. Il y a beaucoup de décisions à prendre et beaucoup de problèmes à résoudre. Et le but du papier est de faire rouler la balle dans cette direction.

Quels sont les obstacles à la généralisation de ce modèle ?

Il y a beaucoup de problèmes intéressants à résoudre. Le plus évident est peut-être la normalisation et la coordination des données. Les données situées sur un serveur central peuvent être randomisées, mélangées et traitées de nombreuses manières intéressantes. Cela devient plus difficile lorsque les données sont partitionnées sur de nombreux appareils différents qui ne sont pas toujours accessibles.

Un autre problème peut-être moins évident mais non moins important est l’équité. Si j’ai un IoFT de millions de smartphones traitant des données, il est naturel de demander aux appareils les plus récents de faire le plus de travail, car ils sont plus rapides et ont probablement plus de données. Cela pourrait imposer une charge excessive à ces appareils et entraîner une sous-représentation des données provenant d’appareils plus anciens, qui appartiendront probablement à des utilisateurs moins aisés.

Comme toute nouvelle technologie, il y a beaucoup à faire pour généraliser cette technologie, et j’ai hâte de relever ces défis dans les mois et les années à venir.


Des chercheurs conçoivent un nouveau système informatique capable de réduire les retards sur les appareils intelligents


Plus d’information:
Raed Kontar et al, L’Internet des objets fédérés (IoFT), Accès IEEE (2021). DOI : 10.1109/ACCESS.2021.3127448

Fourni par l’Université du Michigan

Citation: Garder le monde connecté, sans sacrifier la vie privée (2021, 16 décembre) récupéré le 16 décembre 2021 sur https://techxplore.com/news/2021-12-world-sacrificing-privacy.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.


Les offres de produits Hi-tech en rapport avec cet article

  • Maisons du Monde Banquette convertible 1 place en velours gris anthracite
    Douce et chaleureuse, la banquette convertible 1 place en velours gris anthracite NIA s'imposera sans difficulté dans votre intérieur. La sobriété de son design rejoindra votre coin lecture ou complètera votre canapé. Cette banquette en velours vous offrira toute sa praticité le soir venu, lorsque vous voudrez garder un proche à dormir. Grâce à la fonction convertible de cette banquette, vos convives profiteront d'un couchage épais de 12 cm. De la douceur jusqu'au bout de la nuit !
  • F-Secure SENSE - routeur sans fil - Bluetooth 4.0, 802.11a/b/g/n/ac - de bureau
    Routeur securiséApplication sécuriséeProtection via le CloudLa pièce manquante de votre domicile connectéProtection des objets connectésSécurité mobileLa confidentialité de votre domicile Protégez facilement chaque objet connecté de votre domicile à l'aide d'un seul appareil, aujourd'hui et à l'avenir.<br/>F-Secure SENSE est la combinaison d'un routeur sécurisé, d'une application de sécurité avancée et d'une protection Cloud de pointe. - Offre exclusivement réservée aux professionnels

Laisser un commentaire