Google paie des milliards d'Apple chaque année – mais peut-être pas pour beaucoup plus longtemps

0
28

Google paie toujours des milliards à Apple pour le privilège de rester le moteur de recherche par défaut sur son navigateur Web Safari, selon un nouveau rapport de la UK Competitions and Markets Authority (CMA).

Rien qu'au Royaume-Uni, le géant de la recherche aurait versé à Apple une "majorité substantielle" des 1,2 milliard de livres sterling (environ 1,5 milliard de dollars) qui ont contribué à renforcer la domination de Google sur le marché de la recherche l'année dernière.

Cependant, l'AMC croit que des ententes comme celle-ci, qui Google pour sécuriser ce qui est appelé «position par défaut» sur les navigateurs Web et autres plates-formes, pourrait constituer une violation du droit de la concurrence.

Selon le rapport, l'accord entre Google et Apple constitue "une barrière importante à l'entrée et à l'expansion" pour les concurrents sur le marché de la recherche.

Guerres de navigateurs

Entre eux, selon statcounter.com, Apple et Google sont responsables de plus de 80% de la part de marché mondiale des navigateurs, Google Chrome détenant 65,47% et Safari 16,97%.

Le chien de garde du Royaume-Uni hésite donc à permettre à Google de consolider sa domination actuelle sur le marché des moteurs de recherche avec son accord en cours avec Apple.

"Google a négocié des accords avec Apple et bon nombre des plus grands fabricants de téléphones mobiles en vertu desquels il verse une part des revenus publicitaires de recherche à ces partenaires en échange de la recherche par Google occupant les positions de recherche par défaut sur l'appareil", lit le rapport.

"Compte tenu de l'impact des préinstallations et des défauts sur les appareils mobiles et de la part de marché importante d'Apple, nous pensons que les accords existants entre Apple et Google créent une barrière importante à l'entrée et à l'expansion pour les concurrents, affectant la concurrence entre les moteurs de recherche sur mobile."

Les offres de recherche rivales incluent Bing, propriété de Microsoft, Yahoo et DuckDuckGo, propriété de Verizon, chacune payant également à Apple des frais à offrir aux utilisateurs en tant qu'option de recherche.

Selon les estimations des analystes, Apple génère environ 9 milliards de dollars de revenus de licences par an, dont environ 80% proviennent de sa relation avec Google.

Pour corriger le déséquilibre du marché, la CMA a suggéré de limiter la mesure dans laquelle Apple peut profiter de tels arrangements, ou de donner aux utilisateurs un choix clair de moteurs de recherche par défaut lors du premier démarrage de Safari.

Apple, quant à lui, a déclaré au chien de garde que des mesures de ce type s'avéreraient «très coûteuses».

  • Consultez la liste des meilleurs services VPN du marché

Via Reuters

Les offres de produits Hi-tech en rapport avec cet article

Laisser un commentaire