Connectez-vous avec nous

Ordinateurs et informatique

Parler est de retour en ligne avec un nouveau partenaire d’hébergement

Le réseau social controversé Parler a fait son retour après une pause d’un mois. La plate-forme, qui dit avoir été conçue pour défendre la liberté d’expression, a été mise hors ligne le mois dernier après que plusieurs grandes entreprises technologiques ont révoqué son accès aux services d’hébergement Web et l’ont retirée des meilleurs magasins d’applications.

Le 10 janvier, le site Web Parler a été fermé après qu’AWS ait déclaré avoir trouvé un certain nombre de messages incitant à la violence. À ce moment-là, le site a été effectivement réduit au silence, car le Play Store de Google et l’App Store d’Apple avaient également supprimé Parler de leurs services.

Parler a fait un bref retour après s’être inscrit à Epik, un registraire de domaine connu pour accueillir du contenu d’extrême droite et extrémiste. Il a fait face à une bataille juridique difficile depuis qu’AWS a révoqué ses services d’hébergement, un juge américain ayant récemment indiqué qu’aucune clause contractuelle n’avait été violée par la résiliation du service.

Devine qui est de retour

Le retour de Parler serait « construit sur une technologie durable et indépendante », ce qui limite la probabilité que la plate-forme soit de nouveau mise hors ligne.

Cependant, il n’est peut-être pas encore tout à fait prêt à être utilisé pour tout le monde, car les utilisateurs disposant de comptes existants peuvent accéder au site maintenant, mais les nouvelles inscriptions ne commenceront pas avant la semaine prochaine. Il a également été signalé que certains anciens messages n’étaient pas transférés vers la nouvelle version du site.

Par ailleurs, Parler a confirmé avoir limogé son ancien PDG John Matze et l’a remplacé par Mark Meckler, le co-fondateur du groupe de droite américain Tea Party Patriots. Meckler a publié une défense solide de la plate-forme à son retour, affirmant qu’elle «prospérerait en tant que première plate-forme de médias sociaux dédiée à la liberté d’expression, à la vie privée et au dialogue civil».

Cependant, alors que Parler prétend être politiquement neutre, en réalité, il est devenu un paradis pour les contenus d’extrême droite, dont certains encourageaient la haine et la violence. Bien que la version Web soit de nouveau en ligne, pour l’instant, rien n’indique que Google ou Apple retournent la plate-forme à leurs magasins d’applications respectifs.

Via The Verge

Les offres de produits Hi-tech en rapport avec cet article

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES POPULAIRES