Selon les règles de l'UE, un consentement actif est requis pour le suivi des cookies.

0
129

Un grand changement s'opèrera bientôt dans les sites Web de l'UE, le plus haut tribunal européen ayant statué que les boîtes de consentement pré-vérifiées pour les cookies ne sont pas juridiquement valables.

À l'avenir, un consentement devra être obtenu avant qu'un site Web enregistre ou accède à des cookies non essentiels, tels que des cookies de suivi utilisés pour des publicités ciblées.

Les sites Web en Europe pourraient bientôt faire face à des problèmes juridiques si leurs avis de cookies ne demandaient pas le consentement d'abord, ce qui est généralement le cas, car les propriétaires de sites préfèrent ne pas risquer de perdre leur capacité de suivre les utilisateurs pour le ciblage des annonces.

Actuellement, de nombreux sites Web affichent une bannière de cookie sur laquelle les utilisateurs doivent cliquer avant de pouvoir accéder au contenu d'un site. Cette pratique ne sera plus légale dans l'UE et les propriétaires de sites auront probablement beaucoup plus de difficultés à amener les utilisateurs européens à opter pour les cookies de suivi des publicités.

La Cour européenne de justice (CJCE) a rendu sa décision après qu'un tribunal allemand lui ait demandé de se prononcer sur une affaire impliquant le site de loterie Planet49, qui exigeait que les utilisateurs donnent d'abord leur consentement pour le stockage de cookies afin de pouvoir jouer à un jeu promotionnel. . La CJCE a fourni des détails supplémentaires sur sa décision dans un communiqué de presse, qui se lit comme suit:

«Dans son arrêt de ce jour, la Cour décide que le consentement qu'un utilisateur du site Web doit donner au stockage et à l'accès aux cookies sur son équipement n'est pas valablement constitué par le biais d'une case à cocher vérifiée à l'avance et que cet utilisateur doit désélectionner pour refuser son envoi. consentement."

Cela signifie que les boîtes de consentement pré-cochées, ainsi que les bannières de cookies, ne sont pas valables en vertu du droit de l'UE. De plus, le consentement des cookies ne peut pas être associé à un autre objectif, comme permettre à un utilisateur d'accéder au contenu d'un site ou de lui donner la possibilité de jouer à un jeu promotionnel, comme c'est le cas avec Planet49.

Les utilisateurs doivent également disposer d’informations spécifiques sur ce qu’un cookie suit pour que le consentement soit valide. Cela inclut des détails sur la durée d'utilisation du cookie et sur le partage des données d'un utilisateur.

La décision de la CJCE représente une grande victoire pour la vie privée sur Internet, mais elle aura probablement de lourdes conséquences pour les propriétaires de sites Web européens qui ont abusé de la capacité de suivi des cookies pendant trop longtemps.

Via TechCrunch

Les offres de produits Hi-tech en rapport avec cet article

Laisser un commentaire