Un service de cloud public s’est classé pour la première fois parmi les supercalculateurs les plus puissants

0
7

Lors de la conférence SC19 de l’année dernière, Microsoft Azure a dévoilé les clusters de machines virtuelles HBv2 avec l’affirmation audacieuse qu’ils «rivalisent avec les supercalculateurs les plus avancés de la planète».

À peine un an plus tard, lors de l’événement virtuel Supercomputing 2020 (SC20), le géant du logiciel a révélé que son service public de cloud computing avait rejoint les rangs des supercalculateurs les plus puissants au monde à forte intensité de données en se classant 17e sur la prestigieuse liste Graph500. Selon Microsoft, c’est la première fois qu’un cloud public est placé sur le Graph500 et comme les machines virtuelles HBv2 de la société génèrent 1151 GTEP (Giga-Traversed Edges Per Second), le placement d’Azure sur la liste se classe parmi les six pour cent de tous les temps pour soumissions publiées.

Les offres de produits Hi-tech en rapport avec cet article

Laisser un commentaire