Le président de Samsung démissionne de derrière les barreaux

0
20

Le président du conseil d'administration de Samsung, Lee Sang-hoon, qui a été condamné et emprisonné pour sabotage d'activités syndicales l'année dernière, a démissionné de derrière les barreaux.

La démission de Lee Sang-hoon intervient moins de deux ans après sa nomination, pour la première fois, a divisé les postes de président et de directeur général de la société sud-coréenne. Les rôles ont été divisés dans le but d'améliorer la transparence et l'indépendance à la suite d'un scandale de corruption impliquant l'héritier du groupe Samsung Jay Y. Lee.

Selon Samsung, le successeur de Lee sera nommé dans un proche avenir et son poste pourrait être pourvu par l'un des membres restants du conseil d'administration de la société, qui est composé de six administrateurs externes et de trois cadres internes. Les PDG des divisions composants, mobiles et électronique grand public de Samsung sont tous membres du conseil d'administration du groupe.

Remaniement exécutif

La démission de Lee Sang-hoon survient à un moment où Jay Y. Lee fait face à un procès pour avoir corrompu un ami de l'ancien président sud-coréen Park Geun-hye dans le but de gagner la faveur du gouvernement sur la planification de la succession chez Samsung.

Après avoir été critiqué par un juge supervisant l'affaire de corruption de Lee pour son absence de système de conformité efficace, Samsung et ses filiales ont récemment décidé de nommer des experts externes à un nouveau comité de surveillance afin d'éradiquer les comportements criminels dans l'entreprise.

En décembre de l'année dernière, Lee Sang-hoon a été condamné à un an et demi de prison pour sabotage d'activités syndicales légitimes, bien qu'il ait depuis fait appel de la décision du tribunal.

Samsung devrait tenir une assemblée des actionnaires en mars, date à laquelle nous saurons probablement qui sera le successeur de Lee.

Via Reuters

Les offres de produits Hi-tech en rapport avec cet article

Laisser un commentaire