Connectez-vous avec nous

Ordinateurs et informatique

Les journaux VPN de F-Secure Freedome doivent être effacés, déclare un tribunal finlandais

Une entreprise de sécurité finlandaise qui a fait saisir ses journaux VPN dans le cadre d’une enquête criminelle a été informée que la saisie était illégale et que les journaux seront désormais détruits. En janvier 2019, F-Secure a été contacté par le Bureau national d’investigation de Finlande demandant des données de connexion à son VPN FREEDOME.

Les journaux étaient nécessaires pour un «crime grave» faisant l’objet d’une enquête par les procureurs allemands. Cependant, après avoir remis les journaux, F-Secure a demandé l’annulation de la saisie et la destruction des données acquises.

F-Secure a fait valoir que les données collectées devraient être considérées comme confidentielles et, plus important encore, ne devraient concerner que le suspect dans l’affaire pénale. Les enquêteurs finlandais ont pris plus de données que ce qui était strictement nécessaire.

Décision annulée

En mai de l’année dernière, un tribunal de district s’est prononcé en faveur de F-Secure, convenant que la saisie de données était coercitive. Pour les internautes finlandais préoccupés par les données stockées par les fournisseurs de VPN, l’audience du tribunal a également apporté une certaine clarté.

Les journaux de FREEDOME contenaient les adresses IP des clients, les identifiants des appareils et l’heure de début et de fin de leur connexion VPN, mais n’ont pas enregistré les sites visités. Il a peut-être encore été possible, cependant, de recueillir des preuves utiles sur le suspect dans ce cas particulier en combinant ces informations avec les journaux d’utilisation des données.

Le Bureau national d’enquête finlandais n’était pas d’accord avec la décision du tribunal de district ordonnant la destruction des données et a fait appel mais a finalement échoué. Bien que les journaux aient maintenant été détruits, le fait que les journaux aient été saisis au départ devrait servir de rappel que l’utilisation d’un VPN n’est pas une méthode de sécurité intégrée pour éviter les griffes des forces de l’ordre.

Via Torrent Freak

Les offres de produits Hi-tech en rapport avec cet article

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES POPULAIRES