Connectez-vous avec nous

Internet

L’UE veut mettre fin à la rétention de données par les entreprises

L’UE veut s’assurer que les consommateurs ont un meilleur accès à leurs données.

Les entreprises récoltant de plus en plus de données sur les consommateurs et les entreprises, l’UE envisage de lutter contre l’accès à ces informations numériques dans le cadre d’une loi sur les données proposée mercredi par la Commission européenne.

« Nous voulons donner aux consommateurs et aux entreprises encore plus de contrôle sur ce qui peut être fait avec leurs données, en clarifiant qui peut accéder aux données et à quelles conditions », a déclaré Margrethe Vestager, vice-présidente de la Commission.

Le projet de législation prévoit que les fabricants permettent aux propriétaires d’appareils connectés de voir quelles données ils collectent et transmettent, et que ces données soient partagées avec des tiers.

Il vise également à « rééquilibrer » les contrats de partage de données signés par les entreprises, afin de s’assurer que les conditions ne penchent pas injustement en faveur des conglomérats aux poches profondes.

Elle souhaite que les organismes publics puissent accéder aux données détenues par les entreprises dans des « circonstances exceptionnelles », par exemple en cas d’urgence publique comme les inondations ou les incendies de forêt.

Il est important de noter qu’elle souhaite également « mettre en place des garanties contre le transfert illégal de données » – une disposition qui pourrait frapper les entreprises américaines ou étrangères qui cherchent à transférer les données des Européens hors de l’UE contre les lois de l’Union sur la confidentialité des données.

Le commissaire européen chargé du marché intérieur, Thierry Breton, a déclaré que la loi sur les données débloquerait « une multitude de données industrielles en Europe », tout en notant qu’une grande partie de son potentiel est encore inexploitée.

La Commission prévoit que ces règles ajouteront 270 milliards d’euros (300 milliards de dollars) au PIB de l’UE au cours des six prochaines années.

La loi proposée est un autre élément de la transformation numérique que l’Union européenne souhaite mettre en œuvre dans ses 27 pays membres d’ici à la fin de la décennie.

L’Union européenne est déjà une référence mondiale en matière de protection des données personnelles et de la vie privée grâce à son règlement général sur la protection des données, entré en vigueur il y a quatre ans.


L’UE prévoit de remanier les données pour stimuler l’innovation nationale


© 2022 AFP

Citation:
L’UE cherche à mettre fin à la thésaurisation des données par les entreprises (2022, 23 février)
récupéré le 24 février 2022
à partir de https://techxplore.com/news/2022-02-eu-hoarding-companies.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune
partie ne peut être reproduite sans autorisation écrite. Le contenu est fourni à titre d’information uniquement.


Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES POPULAIRES