Nintendo Switch fait face à la revendication française d’“ obsolescence programmée ”

0
22

La console Switch très populaire de Nintendo a eu des problèmes avec la «dérive Joy-Con»

Un groupe de défense des consommateurs français a déclaré mardi qu’il avait déposé une plainte pour “obsolescence programmée” contre la console Switch de Nintendo, affirmant que le géant japonais savait que certains contrôleurs échouaient trop rapidement.

Le groupe UFC-Que Choisir a fondé sa plainte sur une loi de 2015 établissant le cadre des objectifs d’économie verte de la France.

Les entreprises ou les dirigeants reconnus coupables d’avoir sciemment commercialisé des produits à durée de vie réduite peuvent être condamnés à des peines de prison ou à des amendes pouvant atteindre cinq pour cent de leurs ventes annuelles.

Que Choisir avait déjà dénoncé les contrôleurs Switch en novembre dernier, affirmant que plus de 5 000 clients avaient signalé une «dérive Joy-Con», avec des bascules bloquées dans une direction même lorsque les utilisateurs ne les touchaient pas.

La réclamation du groupe faisait suite à un recours collectif déposé aux États-Unis l’année dernière alléguant le même défaut, qui aurait été renvoyé à l’arbitrage en mars dernier.

En janvier, le directeur de Nintendo France a proposé de réparer gratuitement toute manette défectueuse, même si elle n’était plus couverte par la garantie.

Mais Que Choisir a affirmé mardi que le problème sous-jacent n’avait pas été réglé, «et les plaintes ont continué à affluer vers nous».

“Le problème étant maintenant connu depuis trois ans, la firme japonaise doit maintenant s’engager à résoudre le problème, au lieu de simplement le corriger”, a-t-il déclaré.

Il a identifié deux causes potentielles de «dérive Joy-Con»: une défaillance prématurée des circuits imprimés dans les contrôleurs, ou des joints insuffisants qui laissent entrer trop de sueur ou de saleté dans le contrôleur.

“65 pour cent des consommateurs concernés disent que ce problème est survenu moins d’un an après l’achat”, a déclaré Que Choisir, ajoutant que cela arrivait “même à des personnes jouant moins de cinq heures par semaine”.

Ce n’est pas la première fois que des géants de la technologie sont ciblés en France pour des allégations d’obsolescence programmée.

En février, Apple a été condamné par l’organisme de surveillance des consommateurs du pays à payer une amende de 25 millions d’euros (29 millions de dollars) pour ne pas avoir dit aux utilisateurs d’iPhone que les mises à jour logicielles ralentissaient les anciens modèles.

La plainte a été déposée par l’association Halt Planned Obsolescence (HOP), qui a salué le dépôt contre Nintendo, appelant à une “condamnation qui donne l’exemple”.


Apple condamné à une amende en France pour un logiciel ralentissant l’iPhone


© 2020 AFP

Citation: Nintendo’s Switch fait face à la revendication française d’“ obsolescence planifiée ” (22 septembre 2020) récupéré le 22 septembre 2020 sur https://techxplore.com/news/2020-09-nintendo-french-obsolescence.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.


Les offres de produits Hi-tech en rapport avec cet article

Laisser un commentaire